Clinique Vétérinaire Cath'Pattes
Dr Vermoote C., Dr Fourez M. et Dr Demontis S.
cgPage d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un amicd
 
Vign_DSC02644





QUELQUES CONSEILS D'EDUCATION POUR VOTRE CHIOT

 
SAVOIR COMMUNIQUER AVEC SON CHIEN
Les mots et leur signification
Un chien comprend peu de mots.

Exemple :  De la phrase "il faut que je m'en aille Kiki, tu va être sage",
                votre chien ne comprend que "Bla bla bla bla bla Kiki, bla bla bla bla".

En revanche, un chien est très sensible à ce qui accompagne vos mots :
posture, gestes, intonation de la voix, mimiques faciales.

Exemple :  Le chien vient de mordre le vétérinaire en consultation, vous le prenez 
                dans vos bras en lui disant d'une voix douce "tu es méchant". 
                Votre chien ne comprend pas le sens de la phrase, mais par contre, il interprète 
                votre langage non verbal (voix douce, contact physique) comme une récompense.
                Pensez-vous qu'il aura envie de rester pacifique la fois suivante ?
Les postures et leur signification
Posture de dominance :

Inclinez légèrement le corps vers l'avant, élargissez les épaules, regardez le chien sur la croupe, et surtout n'hésitez jamais (évitez les à coups dans les déplacements et les gestes).

Application :

En cas de conflit, il est essentiel que tous les membres de la famille présents se regroupent, pour faire face au chien et lui ordonner d'aller sur son panier.

Posture d'invitation au jeu :

Accroupi, vous prenez une voix chaleureuse et démonstrative, et vous claquez votre main contre votre cuisse.

Application :

Votre chien refuse de revenir vers vous; prendre la posture d'invitation au jeu et le féliciter chaleureusement dès qu'il est à coté de vous ; ne surtout pas le punir, même s'il a mis du temps à revenir !
Il comprendrait alors qu'il est puni parce qu'il revient.
Aboiements excessifs
L'aboiement est un comportement naturel, qui reflète l'état émotionnel de nos compagnons. Il ne s'agit pas d'un langage, l'aboiement est loin d'être le seul moyen de communication des chiens.
Les aboiements peuvent être renforcés en l'absence du propriétaire.

Exemple :

Un chiot entend le facteur s'approcher de la porte pour y déposer le courrier. La peur de cet intrus déclenche ses aboiements. Puis le chiot entend le facteur s'éloigner. Qu'a t'il apprit de cette expérience ? "J'ai gagné ! Quand j'aboie, les gens s'en vont!"
Cette expérience, répétée chaque jour, lui permet d'apprendre à faire peur aux gens en aboyant.
 
PUNITION ET RECOMPENSE
 
Vign_Sans_titre12




LA RECOMPENSE

A FAIRE
* A la fin de l'acte attendu

* Systématiquement au début puis aléatoire lorsque les performances sont régulièrement bonnes.

Exemple :

* Des félicitations : exagérer le ton, être très démonstratif, très chaleureux

* Des contacts : caresses, étreintes, regards

* De la nourriture : elle doit être inhabituelle et très appétente (friandise pour chien, morceau de fromage, ...)
A NE PAS FAIRE
* Eviter de récompenser (sans le vouloir) les comportements indésirables.

Exemples :

Votre chien aboie pour attirer votre attention :

* il ne faut surtout pas caresser le chien, lui parler, ou même le regarder
(toutes ces marques d'attention sont pour lui des récompenses et renforceront son comportement)

* au contraire, ignorer complètement le chien, privilégiez les corrections non douloureuses et systématiques où vous n'intervenez pas directement (par exemple un collier-spray de contrôle des aboiements à déclenchement automatique).
 
Vign_P1020033




LA PUNITION

A FAIRE
* Au début de l'acte indésirable (agir le plus tôt possible)

* Désagréable pour le chien et significative

* Systématique

* Proportionnée à la faute

Exemple de punition direct :  Saisir le chiot par la peau du cou et le secouer en le soulevant légèrement

Exemple de punition à distance :  Jet d'un objet non dangereux et bruyant 
                                                    (faites en sorte qu'il ne sache pas que cela vient de vous)
A NE PAS FAIRE
* Ne pas mettre le chien dans la voiture (surtout si celle-ci est synonyme de promenade pour lui)

* Ne jamais punir un chien à votre retour, s'il a fait des bêtises dans la maison (le chien a oublié, il ne comprend pas votre attitude).

Si votre chien donne l'impression d'avoir l'air coupable, c'est seulement parce qu'il voit votre colère (même quand vous essayez de la dissimuler) ; la preuve, votre chien aura cette attitude, même s'il n'est pas responsable des dégâts !
 
Vign_Sans_titre17




JEUX ET CONTROLE DE LA MORSURE

A FAIRE

* Laisser jouer le chiot avec d'autres chiens et sans laisse dans un endroit sûr

* Lorsqu'il mordille les mains ou tout autre partie du corps, le saisir par la peau du cou en disant fermement "non" puis le reposer et cesser le jeu immédiatement.

* Apprendre à poser la balle : lorsque le chien rapporte la balle il ne faut jamais tirer pour l'obtenir, au contraire, il faut faire semblant d'ignorer le chien tant qu'il n'a pas posé la balle.

* Apprendre au chien à se soumettre lors du jeu : il s'agit de mettre le chien sur le dos et de le relâcher que lorsqu'il devient calme de façon à favoriser le contrôle de l'excitation.

A NE PAS FAIRE
* Ne pas le laisser mordiller trop fortement

* Ne pas accepter les jeux de tiraillement (vêtements, tissus, ...) ou de traction

* Un chien peut très vite prendre de mauvaises habitudes si vous le laissez jouer ou mordiller trop fort.
Ce comportement peut avoir des conséquences dramatiques par la suite lorsque le chien sera plus grand et plus fort : destruction dans la maison, morsures, ...
 
Vign_DSC02597



EDUCATION A L'EXTERIEUR DE LA MAISON

Ne pas creuser
Votre chien peut prendre l'habitude de déterrer vos fleurs ou creuser des trous dans votre pelouse. Il ne sait pas que c'est interdit.
A FAIRE
Se cacher dans le jardin ou derrière une fenêtre et le surprendre sur le fait. Un pistolet à eau peut suffire, mais un moyen très efficace est le collier éducatif radiocommandé. Il ne faut pas que le chien comprenne d'où vient la punition, sans quoi il pourrait continuer en votre absence.
A NE PAS FAIRE
Ne jamais le punir après-coup, votre chien a oublié sa faute, même s'il semble penaud (il réagit en fait à votre énervement)
Ne pas poursuivre

Les comportements de poursuite des véhicules, des joggers ou des chats sont extrêmement dangereux pour tout le monde. Ils doivent être interrompus à l'instant du départ de l'animal. Cette éducation demande donc une anticipation de votre part, et si possible la participation de joggers ou de conducteurs complices. Il faut provoquer le mauvais comportement lors des séances prévues à cet effet, où le chien ne risque rien.

A FAIRE
Encore une fois, il faut surprendre le chien sur le fait et à distance : jet d'un objet bruyant à proximité ou collier éducatif radiocommandé. Dés que le chien s'interrompt, le rappeler et le féliciter chaleureusement dès son retour. Vous venez de lui apprendre qu'il est beaucoup plus intéressant de rester à votre côté!
Ne pas fuguer, ne pas traverser la rue
Il peut être intéressant de distraire votre chien de l'envie de traverser brusquement la rue devant une voiture, ou de l'empêcher de passer sous la clôture de votre jardin. Pour cela, il faut le surprendre à distance lorsqu'il entame ce comportement. Dès qu'il arrête, rappelez-le et félicitez-le.
 
Vign_13_Duc_190109


EDUCATION A L'INTERIEUR DE LA MAISON

Ne pas sauter
Quoi de plus gênant qu'un chien qui saute sur les gens pour les accueillir ? Cela peut être désagréable (pattes pleines de boue) ou même dangereux (enfant, personne âgée). Pour éviter cela, il vaut mieux prévenir que guérir en apprenant très tôt au chiot qu'il existe d'autres manières d'accueillir ses amis.
A FAIRE
Faire entrer des invités complices. Lorsque le chiot se met sur ses pattes arrières, le surprendre (voix, geste) et lui demander de s'assoir. Si vous êtes trop loin pour agir (cas du chien qui accueille les gens dans le jardin), utilisez un collier éducatif. Lorsque l'ordre "assis" est exécuté, demander aux invités de féliciter votre compagnon.
Ne pas ramasser

La plupart des chiots ramassent tout ce qu'il trouve sur leur chemin, que cela soit mangeable ou non. C'est tout à fait normal, mais évidemment dangereux (intoxication, corps étrangers ...). Ici encore, il vous est possible de surprendre votre chien dès qu'il commence à flairer l'objet indésirable. Vous lui apprendrez ainsi, pour sa sécurité, à ne pas manger tout ce qu'il trouve.

Ne pas mordiller
Les chiots prennent vite l'habitude de mordiller des pieds de chaise ou de meubles. Le surprendre pendant ce comportement (voix, geste, collier-spray), sans oublier de lui fournir une alternative, par exemple un os à mâcher ou un jouet indestructible.
 
Attention, si votre chien, à l'âge adulte, se met à ramasser et manger des objets ou des déchets, ou à dégrader votre intérieur en votre absence, consultez un vétérinaire.
 
Vign_04_FLEUR_041210



LA HIERARCHIE

 
Votre chien assimile la famille dans laquelle il vit à une meute. Pour qu'il se sente bien dans sa peau de chien, il doit être considéré comme un chien et non comme un enfant ou un bébé.

Or certains éléments de la vie quotidienne (qui n'ont peut être aucune signification pour vous) le conduisent au contraire à se considérer comme dominant ou comme dominé.
 
Les privilèges du Chef
Accès à la nourriture
Le chef mange le premier, mange mieux quand on le regarde, choisit ses morceaux (il est difficile) et mange lentement.
Contrôle de l'espace
Le chef surveille les déplacements du groupe et occupe une position centrale (chambre des maîtres, palier, couloir, porte d'entrée), si possible surélevée (lit, fauteuil, canapé).

Il protège sa place (grogne, mord), empêche les gens de passer, d'entrer ou sortir, surveille les environs de son domaine (chien de fenêtre). Il n'accepte pas d'être délogé (grogne, mord).
Droit à la sexualité
Seul le chef a le droit d'exprimer sa sexualité en public (chevauchements). Le chien dominant empêche monsieur d'approcher madame (et vice-versa pour la chienne dominante) en aboyant, et au besoin en mordant.
Rapports sociaux
Le chef a le droit de grogner ou de pincer sans déclencher de riposte, il donne des ordres (aboie pour entrer, sortir, manger, boire), il refuse les contraintes (manipulations, toilettage, soins).
 

DONC, CHEZ VOUS, QUI EST LE CHEF : VOUS OU VOTRE CHIEN ?

 

Comment rétablir la hiérarchie ?

 
Si votre chien décide tout dans la maison, il n'en est pas pour autant agressif, du moins, pour le moment.
Tout peut même très bien se passer, tant que vous acceptez de jouer pleinement votre rôle de soumis.
Mais qu'adviendra - t'il si vous devez l'empêcher de faire une bêtise?
Ou encore s'il tombe malade et qu'il faille lui faire avaler des comprimés, lui soigner les oreilles ?

Avec de la volonté, vous arriverez à inverser la situation, avec l'aide de votre vétérinaire et à condition de respecter les conseils qui suivent.
A FAIRE
        Nourriture

Le repas du chien doit avoir lieu après celui des maîtres, ou alors de façon complètement séparée dans le temps (plus d'une heure par exemple)

  * Laisser la gamelle disponible seulement une quinzaine de minutes, puis la retirer jusqu'au prochain repas.

  * Renvoyez le chien dans son coin s'il quémande.

        Espace

Le chien doit avoir son coin à lui (panier), dans un endroit périphérique, d'où il ne peut pas contrôler les allés et venues (surtout pas dans le couloir ou la chambre des maîtres !)

        Sexualité

Ne pas accepter les chevauchements

        Contacts

C'est à vous de prendre l'initiative des contacts. Si le chien vient vous solliciter pour obtenir regards ou caresses, ne pas répondre et l'ignorer.
Par contre, vous pouvais le caresser aussi souvent que vous le voulez, à condition que vous ayez initié le contact.
A NE PAS FAIRE

Eviter de céder sur un point pour compenser vos concessions sur les autres comportements. Il faut que le chien comprenne que désormais, c'est vous le maître, et lui le chien.

En effet, si vous laissez faire votre chien à certains moments (dormir dans le lit par exemple) et que vous lui interdisiez d'autres choses (défendre sa place sur le canapé), le chien va bien vite se retrouver dans une situation ambigüe, où il ne sait plus s'il est vraiment dominant ou dominé, et où il essaiera constamment de prendre le dessus sur vous ...

 
Vign_577405_3517381506330_1915031461_n



LUI APPRENDRE A RESTER SEUL

A FAIRE
1 - Le départ

      * Commencer par de très courtes absences et augmenter leur durée progressivement

      * Ignorer le chiot pendant les 20 à 30 minutes qui précèdent le départ (pas de nourriture, ni de sortie)

      * Partir naturellement, sans se cacher, ni s'adresser au chien

2 - Le retour

      * Au retour, l'ignorer tant qu'il s'agite, qu'il crie ou qu'il fait la fête : caresser le chiot
        seulement une fois qu'il est calme.
A NE PAS FAIRE

      * Ne pas enfermer le chiot dans un espace inhabituel ou trop restreint.

 

Si vous trouvez des dégâts au retour, ne pas le réprimander et ne pas nettoyer les dégâts en sa présence.

 
3 - Gestion des contacts

    C'est à vous de prendre l'initiative des contacts. Si le chien vient vous solliciter pour obtenir regards ou caresses, ne pas répondre et le renvoyer !

Par contre, vous pouvez le caresser aussi souvent que vous le voulez, à condition que vous ayez initié vous-même le contact.

C'est à ces conditions que vous apprendrez à votre chien à être sage en votre absence.
 
Vign_401397_10150562751362492_610170664_n


IL FAIT DES BETISES EN VOTRE ABSENCE

 
        Laisser seul, un chien peut parfois se laisser aller à des comportements indésirables aux conséquences parfois fâcheuses :

        * Il creuse dans le jardin et déterre vos fleurs
        * Il mâchonne vos chaussures
        * Il gratte à la porte jusqu'à la rayer
        * Il renverse vos bibelots
        * Il entre dans les pièces interdites
        * Il monte sur les meubles
        * Il poursuit le chat

On connaît même des chiens qui apprennent à ouvrir les portes pour aller aux endroits défendus en l'absence de leur maître !
Conseil
        Règle n°1

Ne jamais réprimander votre chien à votre retour !
C'est difficile mais indispensable. Nettoyer les bêtises en l'absence du chien. En effet, le chien vit dans le présent, il est incapable de faire le lien entre votre attitude et sa bêtise. Votre punition est inefficace et stressante pour lui.
 
Vign_IMG_3491




LA MARCHE AU PIED

Le collier

Il ne doit pas être lourd et ne doit pas faire de bruit afin de ne pas effrayer le chiot.

Pour habituer le chiot, mettre le collier, puis jouer immédiatement avec lui.

La laisse
*  En cuire ou synthétique, d'une longueur de 1m à 1m20.

*  Pas trop courte.

*  Pas de laisse à enrouleur (risque d'accidents : la laisse fauche un passant, un enfant; le chien part sur la route ...)
A FAIRE
Pour maintenir l'attention au début, parler au chien en prononçant son nom suivi de l'ordre "au pied" et tapoter sa propre cuisse comme pour l'appeler à jouer ; il s'agit d'être plus attractif que le milieu extérieur.
A NE PAS FAIRE
*  Ne pas laisser constamment la laisse sous tension.

*  Ne pas utiliser de harnais, qui ne transmet aucune information au chien.
 
Vign_09_05_10_29



EVITER L'EPREUVE DE FORCE

 

Pendant la promenade, vous êtes responsable de votre animal et vous devez pouvoir le maîtriser à tout moment !
Imaginez-le vous tirer d'un coup sec sur le verglas, ou traverser brutalement la route devant une voiture !
Autre conséquence néfaste : le chien qui tire systématiquement sur la laisse, s'essouffle, parfois s'étrangle et peut développer des problèmes de la trachée par la suite.

                               Pourquoi un chien tire-t-il sur sa laisse ?

Il faut savoir que le réflexe naturel du chien est de résister à la pression exercée sur son encolure. Donc, plus vous tirez plus il résistera jusqu'à l'étouffement parfois.

A FAIRE
* Le punir s'il vous dépasse (tirer la laisse avec un "non" ferme et systématique).

* Le féliciter lorsqu'il est à votre côté (la laisse ne doit pas être tendu alors).
A NE PAS FAIRE
* Ne pas garder la laisse sous tension, ce qui porte votre chien à tirer encore plus.
 
Vign_logo-conduite-accompagnee-veterinaire-margin-top

Grâce à la méthode de Conduite Accompagnée du Chien,les vétérinaires et les éducateurs canins évaluent et travaillent en donnant au chien et à sa famille, les meilleures chances d’équilibre.

Partir du bon pied ensemble , humains et chiens, c’est si important, 15 ans de vie commune, ce n’est pas rien !

Prenez contact le plus tôt possible, car c’est vite fait de se tromper de route et tout ne se rattrape pas. Les difficultés d’ajustement du chien à son environnement, c’est-à-dire vous, votre habitat, vos attitudes, votre façon de faire, de communiquer, de vouloir faire obéir…

Quelques semaines, quelques mois suffisent à mettre les apprentissages du chien à l’envers et à mener parfois à des catastrophes. Dans ce cas, vous prendrez peut être le mauvais chemin.

 
Vign_Sans_titre16
 

A FAIRE

* L'ignorer

* Le punir ou le surprendre systématiquement et de façon significative pendant l'acte.

 
A NE PAS FAIRE

* Ne pas crier plus fort que lui (le chien peut croire que vous aboyez avec lui).

* Ne pas lui demander de se taire, calmement, ou pire, en le caressant (s'il aboyait pour attirer votre attention, c'est gagné!)
 
Vign_photo_1_3_
 
CONSEIL

Comment agir sur le chien en votre absence?

Les spécialistes ont conçu des dispositifs automatiques qui permettent au chien d'apprendre en votre absence à rester calme.

C'est le principe du collier-spray de contrôle des aboiements.
Ce collier déclenche un spray inofensif sous le museau du chien.

L'effet de surprise ainsi provoqué suffit à interrompre le chien dans son comportement indésirable.
Le dispositif est efficace, indolore et sans danger.
 
Vign_P1020040
 
CONSEIL

La récompense est toujours plus efficace que la punition dans l'apprentissage du chien.

Alors ne soyez pas avares de tendresse et de félicitations !
 
Vign_15_bis_tricolore_femelle_181009
CONSEIL
Remplir une boîte de cola de pièces de monnaie et la fermer hermétiquement avec un ruban adhésif ; lorsque votre chien commet un acte répréhensible, secouer violemment la boîte de façon à le surprendre dans son acte ;  vous pouvez aussi jeter la boîte vers lui pour le surprendre.
CONSEIL

Pour une bonne éducation, interrompre l'acte indésirable et essayer de déclencher l'acte recherché en le récompensant très chaleureusement dès son obtention.

Exemple : Votre chien a l'habitude de sauter sur les gens que vous rencontrez en promenade ; l'interrompre en lui demandant de se mettre assis et le féliciter dès qu'il a obéi.

Ce que votre animal comprend : lorsque je croise les gens, mon maître est content si je m'assois au lieu de leur sauter dessus.

 
Vign_DSCN1112
CONSEIL

Si vous sentez que vous avez du mal à contrôler votre chien, utilisez un collier éducatif radiocommandé pour lui apprendre à respecter vos mains et votre mobilier.
Le collier éducatif vous permet de déclencher un spray ou une stimulation grâce à une télécommande à distance pour surprendre sur le fait un comportement indésirable.

Demandez conseil à votre vétérinaire

 
Vign_10_Bambou_170606
 
Vign_30852_397377986665_7287940_n
 
Vign_261214_2043909990463_1837435_n
 
Vign_DSC02567
 
Vign_06_FLEUR_150211
 
Vign_20
Conseil
Organiser un petit "parcours" pour votre chien, dans lequel sont disposés des appâts (morceaux de viande). Dés que le chien commence à flairer l'appât, le surprendre par la voix ou le geste. Si vous possédez un collier-spray radiocommandé, vous pouvez recourir à cette astuce : cacher le collier à coté de l'appât et le déclencher. Le chien croira que la "punition" vient de l'appât!
 
Vign_aa88efcc-8f8e-9e84-6577-5912ce5dd2de
 
Vign_P1020088
 
Vign_b4b53778-1e84-f1fb-7e93-711541548342
 
Vign_lola_canape
 
Vign_48_050910
Conseil
Ne pas perdre de vue que des comportements insignifiants pour nous les hommes (manger le premier, surveiller les allées et venues) sont pour le chien de véritables prérogatives de chef.
 
Vign_30852_397378591665_4475031_n
 
Vign_69_GROUPE_250812_
 
Vign_0d4ba2a9-eea1-6724-112f-3fe37baad360
 
Vign_419427_10151200413065874_1867314765_n
 
Vign_IMG_3141
 
Vign_20120701_120552
 
Vign_DSC02564
Conseil
Eviter de faire toujours les mêmes choses avant votre départ, sans quoi le chien va se mettre à anticiper votre départ et donc s'agiter au moindre bruit familier.
 
Vign_P1020021
 
Vign_12
Conseil
        Règle n°2

Il faut intervenir à distance, sur le fait et sans que le chien puisse faire le lien avec vous.
A cet effet, il existe aujourd'hui des colliers éducatifs radiocommandés qui rappellent à l'ordre votre chien en cas de bêtises.

Exemple : Se cacher derrière une fenêtre, le chien commence à déterrer les fleurs dans le jardin, déclencher le collier qui surprend le chien sur le fait. Il ne sait pas que c'est vous qui l'avez déclenché, il cessera donc de creuser après quelques séances, y compris en votre absence !
 
Vign_basset-hound-chiot_dreamsti
Technique
* Lorsque votre chien commence à obéir convenablement, stabiliser son éducation, sans laisse, à l'aide d'un collier éducatif. Dés que le chien fait la sourde oreille (s'éloigne de votre jambe), déclencher le collier et une fois le chien revenu au pied, le féliciter.

* Ne pas oublier de le féliciter dès qu'il met de la bonne volonté !
Conseil
Pour lui apprendre à ne pas traverser la rue sans lui donner d'ordre ... Lui apprendre à s'asseoir à votre demande sur le trottoir, anvant de traverser la chaussée.
 
Vign_Darko
Conseil
Ne pas faire appel à la force. Chez le chien, le contrôle et l'orientation de la tête sont beaucoup plus importants. Utiliser un collier de contrôle en douceur.

Le collier de contrôle en douceur vous permet de contrôler la direction de la tête : si la tête tourne, le corps suit. Contrairement à un collier classique, il n'applique aucune pression sur la trachée et limite donc les risques (irritations, contusions, étranglement, essoufflement, ...).

Le collier de contrôle en douceur est aussi une excellente aide à l'éducation des chiots.
Marquise
© 2010
Créer un site avec WebSelf